logo-solutionticket-opt-blanc
514-990-7884
8h à 20h • 7 jours • Sans frais : 1-877-990-7884
Mardi, 21 août, 2018

Autres Services par les avocats

En plus de se spécialiser dans la contestation de contravention, les avocats ont aussi l'expertise pour vous aider et représenter dans les cas suivants :

Conséquence d'une FACAF au Étas-Unis

 

Les conséquences d’une conduite avec les capacités affaiblies sur le territoire de l’État de New York pour un conducteur Québécois :

 

Bien que la plupart des Québécois connaissent la gravité des peines applicables suite à une accusation d’avoir conduit un véhicule avec les capacités affaiblies par l’alcool et/ou la drogue dans leur province de résidence, ceux-ci ne connaissent peut-être pas l’étendue des peines applicables à la même infraction commise dans l’État de New York. Certains peuvent même penser qu’être accusé d’une conduite avec les capacités affaiblies dans l’État de New York n’entrainera pas d’impact, ladite infraction étant commise à l’extérieur du pays de résidence.  

 

C’est faux, puisque l’État de New York et la province de Québec ont un Acte de réciprocité pour les conducteurs. C’est-à-dire que la Société de l’assurance automobile du Québec (SAAQ) et le New York State Department of Motor Vehicles (DMV) sont autorisés à se partager des informations relatives aux conducteurs et aux sanctions pénales et/ou criminelles qui ont lieu dans chacune des juridictions. Un Québécois qui est trouvé coupable d’une conduite avec les capacités affaiblies dans l’État de New York peut donc avoir des sanctions sur les deux territoires.

 

Peines imposables par l’État de New York pour une conduite avec les capacités affaiblies :

 

Le degré des peines imposables dans l’État de New York pour une première offense va varier selon le taux d’alcoolémie contenu dans le sang (the blood-alcohol content (BAC)). Un conducteur qui a un taux d’alcoolémie de 0.02 à 0.07 milligrammes d’alcool par 100 millilitres de sang peut être accusé de « driving while ability impaired (DWAI) ». Toutefois, un taux d’alcoolémie de 0.08 à 0.17 milligrammes d’alcool par 100 millilitres de sang peut mener à des accusations de « driving while intoxicated (DWI) ». Pour les conducteurs qui ont un taux d’alcoolémie de plus de 0.18 milligrammes d’alcool par 100 millilitres de sang, les accusations peuvent être de « aggravated driving while intoxicated (ADWI) ».

 

L’amende alors imposable se situe entre 300$ US et 2 500$ US selon la portée de l’accusation. Les conducteurs peuvent aussi se voir imposer une suramende entre 260$ US et 400$ US de même qu’une peine d’emprisonnement allant jusqu’à un an, et une suspension ou révocation du droit de conduire dans l’État de New York. La charte ci-dessous fait état des peines possibles en cas d’accusation :

Accusation

Amende

Suramende

Temps d’emprisonnement

Suspension et/ou révocation

DWAI

300$ à 500$

260$ à 400$

Jusqu’à un an

Suspension de 90 jours

DWI

500$ à 1 000$

260$ à 400$

Jusqu’à un an

Révocation pour 6 mois

ADWI

1 000$ à 2 500$

260$ à 400$

Jusqu’à un an

Révocation pour 1 an

 

Peines imposables par la province de Québec pour conduite avec les capacités affaiblies dans l’État de New York :

 

La province de Québec comporte ses propres peines et amendes pour une conduite avec les capacités affaiblies. Lorsque l’infraction a lieu dans l’État de New York, les peines québécoises ne trouveront généralement pas application. Toutefois, en raison de l’acte de réciprocité entre l’État de New York et la province de Québec, cette dernière peut révoquer le permis de conduire d’un conducteur trouvé coupable d’une conduite avec les capacités affaiblies, même pour une infraction commise sur le territoire new yorkais, et ce, pour une durée minimale d’un an. La province de Québec notera la culpabilité du conducteur sur son dossier de conduite de même que la révocation applicable. De plus, une mention peut être inscrite sur son dossier de conduite même si la suspension ou la révocation n’est effective que sur le territoire new-yorkais.

 

Autres conséquences possibles d’une conduite avec les capacités affaiblies dans l’État de New York :

 

En plus des peines imposables par l’État new-yorkais et la province de Québec, une culpabilité quant à une conduite avec les capacités affaiblies peut entrainer d’autres conséquences qui, elles ne seront pas imposées par un juge ou une autorité compétente. En voici des exemples :

 

  • Augmenter le coût des assurances. Les assureurs automobiles prennent la culpabilité d’une conduite avec les capacités affaiblies très au sérieux peu importe si les événements se sont produits au Québec ou dans l’État de New York. Il n’est pas exagéré de dire que les primes peuvent augmenter drastiquement, voir même tripler dans certains cas. La plupart des compagnies d’assurance canadiennes vont maintenir les primes d’assurance élevées et ce, pour une durée de trois ans, selon l’ensemble du dossier de conduite et autres considérations du conducteur fautif.

 

  • Les répercussions d’un dossier criminel. Une première accusation de conduite avec les capacités affaiblies sur le territoire new-yorkais sera prise par voie de procédure sommaire. Toutefois, si la conduite fautive cause des lésions corporelles ou la mort, les accusations seront généralement prises par voie de mise en accusation criminelle. Un dossier criminel peut affecter l’éligibilité dans un programme collégial ou universitaire, de même qu’une demande de subvention financière. Un dossier criminel peut aussi limiter certaines demandes d’emploi et affecter le dossier de crédit quant à l’achat et/ou location d’une maison.

 

  • Possibilité d’être refusé aux douanes américaines. Un québécois ayant été trouvé coupable une seule fois d’une conduite avec les capacités affaiblies ne devrait, en général, pas avoir de difficulté à venir sur le territoire américain. Toutefois, les douanes américaines peuvent refuser l’entrée de tout canadien ayant plus d’une condanation pour conduite avec les facultés affaiblies (peu importe où elles se sont produites) ou ayant toutes autres infractions criminelles commises sur la route.

 

Est-ce qu’un conducteur québécois peut être extradé pour une conduite avec les facultés affaiblies dans l’État de New York ?

 

La peine d’emprisonnement étant une possibilité réelle suite à une culpabilité d’une conduite avec les capacités affaiblies, il est normal qu’un canadien se demande s’il pourrait alors être extradé des États-Unis afin de purger sa peine au Canada. Le Canada n’extrade toutefois pas de ses citoyens qui sont accusés par voie sommaire d’infractions commises en dehors de son territoire. Si par contre, les charges d’une conduite avec les facultés affaiblies sont poursuivies par voie de mise en accusation, l’extradition pourrait être possible.

 

Pourquoi un conducteur québécois devrait engager des procédures avec un avocat new-yorkais pour se défendre lors d’une accusation de conduite avec les capacités affaiblies ?

 

Il s’agit d’une tâche complexe de connaitre le droit dans une autre province que celle de sa résidence, imaginez l’état du droit dans un autre pays. Il ne faut pas considérer une infraction de conduite avec les capacités affaiblies comme étant de moindre importance dans l’État de New York. Il devrait donc être primordial pour un québécois d’engager un avocat qualifié dans l’État de New York lorsque de telles accusations sont portées à son encontre. Un avocat expérimenté dans le domaine pourra évaluer les détails du dossier et développer une solide stratégie pour minimiser et/ou éviter le paiement d’une amende, d’une suramende, d’une peine d’emprisonnement et d’une révocation du permis de conduire. De plus, l’État de New York accorde, bien souvent, le droit à l’avocat de représenter son client sans que sa présence soit nécessaire. Ainsi, le conducteur n’a pas à traverser les douanes américaines à plusieurs reprises (date de cour) pour contester les accusations qui pèsent contre lui.

 

Biographie de l’auteur

Adam H. Rosenblum, Esq est le fondateur de www.TraficTickets.com, un cabinet d’avocats spécialisé dans les infractions de la route à travers l’État de New York et du New Jersey. Le cabinet d’avocats The Rosenblum Law Firm défend fréquemment des conducteurs canadiens qui ont des constats d’infractions à contester et des citations à comparaitre dans l’État de New York.

 

Demande de permis de conduire restreint

«J'ai perdu mon permis, mais j'en ai besoin pour travailler».

Notre équipe peut vous aider à obtenir un permis de conduire restreint afin que vous puissiez continuer à travailler. En fait, il existe d'autres situations où vous pourriez vous prévaloir d'un permis de conduire restreint.

Plus d'info sur les permis de conduire restreints

What a DWI or DUI in New York means for Quebec drivers

 

What a DWI or DUI in New York means for Quebec drivers

 

Most Quebec drivers understand the serious penalties that come with driving under the influence of drugs or alcohol in their home province. Thankfully, a DWI that happens across the border in New York won’t have the same impact, right?

 

Wrong. New York and Quebec have a Reciprocal Agreement for drivers. This allows the Société de l’assurance automobile du Quebec (SAAQ) and the New York State Department of Motor Vehicles (DMV) to share information about their respective drivers and any traffic convictions that occur in their jurisdictions. A Quebecois who is convicted of drunk driving while in New York will face penalties from in both regions.

Penalties Imposed by NY for DWI

The range of possible penalties imposed by the State of New York for a first offense depends on the blood-alcohol content (BAC) of the driver. A driver with a BAC of 0.02 to 0.07 BAC can be charged with driving while ability impaired (DWAI). A BAC of 0.08 to 0.17 can lead to a charge of driving while intoxicated (DWI). For drivers caught with a BAC of 0.18, the charge of aggravated driving while intoxicated (ADWI) applies.

The fines range from US$300 to US$2,500 depending on the specific charge. Drivers can also face an additional surcharge of US$260 to US$400, a possible jail sentence of up to one year, and either a suspension or revocation of driving privileges in New York. The chart below explains in more detail.

 

Offense

Fine

Surcharge

Jail Sentence

Suspension/Revocation

DWAI

$300 to $500

$260 to $400

Up to one year

Suspension for 90 days

DWI

$500 to $1,000

$260 to $400

Up to one year

Revocation for six months

ADWI

$1,000 to $2,500

$260 to $400

Up to one year

Revocation for one year

Penalties Imposed by Quebec for a NY DWI

 

Quebec has its own fines and other penalties for drunk driving. However, because the offense occurred in New York State, the usual penalties do not apply. Instead, as part of the Reciprocal Agreement Quebec can revoke a driver’s license for at least one year in response to a NY DWI conviction. Quebec will also record the conviction on the driving record, along with the revocation. In addition, if the driver has his/her license revoked or suspended in New York, it will be noted on the person’s driving record as well.  

 

Other Consequences of a NY DWI

 

In addition to the penalties imposed by New York and Quebec, there are consequences of a NY DWI conviction that are not formally imposed by a judge or licensing authority. These include:

  • Increases in auto insurance rates. Auto insurers take DWI convictions seriously regardless of whether they occur in Quebec or New York. It is no exaggeration to say that premiums will go up dramatically—in some cases, it can even triple. Most Canadian insurance companies will keep the premiums high for around three years, depending on the overall driving record and other factors.

  • Fallout from having a criminal record. A first offense of drunk driving is a misdemeanor in NY, although it can be charged as a felony in instances involving injury or death. Either way, a conviction means the driver will have a permanent criminal record. A criminal record in any state or province can affect one’s ability to get into college and/or obtain financial aid. It can also limit employment opportunities and affect where one can rent or buy a home.

  • Possible denied entry into the U.S. A Quebecois with a single, low-level DWI conviction should not have too much trouble getting into the U.S. However, U.S. Customs and Border Patrol may deny entry to Canadians with multiple DWIs (regardless of where they occurred) or other serious traffic offenses.

 

Can Quebec Drivers Be Extradited for a NY DWI?

 

Given that a jail sentence is a real possibility with a DWI charge, an obvious question for any Canadian should be whether or not he/she can be extradited to the U.S. to answer the charge. Canada does not extradite citizens for misdemeanors committed abroad. So if the DWI is being charged as a misdemeanor, Canada will not extradite. However, if the DWI was charged as a felony, then extradition is possible.

 

Why Quebec Drivers Should Hire a NY DWI Lawyer

 

It can be difficult enough to navigate the court system in another province, let alone another country. And a drunk driving charge in NY is not just some minor traffic offense. It is absolutely urgent that Quebec driver charged with drunk driving in New York hire a qualified NY DWI and traffic ticket attorney. A skilled attorney can examine the details of the case and develop a solid strategy to minimize or avoid any fines, surcharges, jail time, and license revocation. In addition, New York allows attorneys to appear in lieu of the client in most cases, meaning the driver may not have to cross the U.S./Canada border in order to fight the charge.

 

Author Bio

Adam H. Rosenblum, Esq. is the founder of TrafficTickets.com, a traffic ticket law firm that practices in both New York and New Jersey. The Rosenblum Law Firm frequently defends Canadian drivers who have been issued traffic tickets and criminal citations while in New York.

Rétractation de jugement et sursis d'exécution

Vous avez été jugé coupable par défaut sans avoir pu contester adéquatement votre contravention? Plusieurs options s'offrent à vous: Rétractation de jugement, sursis d'exécution et retrait de plaidoyer.

Lire la suite...

Mainlevée de saisie

Pour récupérer votre véhicule confisqué, vous devez faire une requête pour mainlevée de saisie.

Attention vous n'aurez pas de 2e chance!

Lire la suite...

Représentation à la cour

Dans l'éventualité où vous seriez appelés à défendre votre dossier à la cour, faites confiance à Fortin & Associés, Avocats pour vous aider à construire une défense pleine et entière.

Vous aurez une meilleur préparation, diminuerez le stress et mettrez toutes les chances de votre côté.

Appelez-nous pour connaitre nos frais de représentation sans surprise.

Pour faire votre paiement

Comment faire appel d'un jugement

Vous avez été jugé coupable d'une infraction, mais vous croyez qu'il y a eu une erreur de droit faite par le juge ou une erreur de fait manifeste ? Vous pourriez faire appel de la décision.

Pour connaitre la procédure pour faire appel

Accusations au criminel

Vous êtes accusés au criminel et chercher un avocat pour votre défense ?

Le cabinet Fortin & Associés, Avocats peut vous aider.

Lire la suite...

Contactez-nous pour de plus amples informations:

Région de Montréal :
514 990-7884
Autres régions du Québec et Ontario :
1 877 990-7884
Télécopieur :
450-934-3414

L'équipe de SolutionTicket.com
"La SOLUTION à vos problèmes de tickets partout au Québec"
229-3221, Autoroute Laval O., Laval (Qc) H7P 5P2

Parlez-en à vos amis: Parlez de nous sur votre Facebook Parlez de nous sur votre Twitter Google+

Suivi de dossier

Posez vos questions !


1000 caractères disponibles

4 plus 4 =

Solution Ticket inc. - Province de Québec

Solution Ticket est une compagnie qui vous aident à contester vos contraventions ou "tickets" à la grandeur du Québec. Nous nous spécialisons dans la contestation des infractions au code de la route. Des milliers de clients ont déjà profité de notre expertise, faites de même !

Il est maintenant facile de contester vos constats d'infraction !

Partout au Québec

Représentation dans tous les palais de justice et cours municipales du Québec.
  • Contravention au Québec
  • Contester votre constat
  • Grand excès de vitesse (gev)
  • Demande de permis restreint
  • Mainlevée de saisie de véhicule
  • Trop de points de démérite
  • Perte de permis probatoire
  • Rétractation de jugement

Accusé au criminel ?

Accusé au criminel ? Fortin et Associés, Avocats peut vous aider !

logo-paiements-2